mise à jour : 13 décembre 2021
mise à jour : 13 décembre 2021
IntroductionStructures planétairesObservablesTechniques et méthodesLieux de vieAuteursBoite à outils
Entrée du siteSommaireGlossairePage pour l'impression<-->
- Observables

Autres emissions aurorales dans le système solaire

Auteur: Jean-Yves Chaufray

Des émissions aurorales UV ont aussi été observées sur des objets non magnétisées. L’émission de l’oxygène à 130.4 nm a été observée la nuit sur Vénus et attribuée à des précipitation d’électrons dans l’atmosphère de Vénus. Sur Mars, la sonde Mars Express a observé des raies UV interdites la nuit, dont la source ne peut être que des électrons. Ces émissions sont liées au champ magnétique crustal des roches au voisinage de la surface de Mars.

Enfin pour compléter ce rapide survol des émissions aurorales UV sur les objets du système solaire, on peut ajouter que des aurores ont été observées sur d'autres objets, en particulier les satellites de Jupiter : Io, Ganymède et Europe. Sur Io, les principales signatures spectrales UV de ces aurores sont des raies d'émissions de l'oxygène atomique (130.4 ; 135.6 nm) et du soufre (147.9 et 190.0 nm). Sur Europe et Ganymède des raies d'oxygène produites principalement par excitation dissociatve de O2. Ganymède, le plus grand satellite de Jupiter est le seul satellite connu à posséder un champ magnétique intrinsèque. Ganymède est donc entouré de sa propre magnétosphère qui interagit avec le plasma magnétosphérique de Jupiter. La magnétosphère de Ganymède protège son atmosphère et sa surface aux basses latitudes. Les précipitations d'électrons et donc les aurores associées sont donc observées uniquement aux hautes latitudes là où les lignes de champ magnétique sont ouvertes et se reconnectent aux lignes de champ magnetique de Jupiter (cf figure ci dessous). L'intensité des émissions aurorales sur Ganymède est de quelques centaines de Rayleigh. On peut aussi noter sur la figure la présence d'une émission diffuse aux plus basses latitudes produites par l'impact des photoélectrons sur les espèces neutres de l'atmosphère de Ganymède.

Aurores UV sur Ganymède
Ganymede_Aurora.png
Emission de la raie d'oxygène à 135.6 nm sur Ganymède observée par le télescope Hubble
Crédit : McGrath et al. (2013), J. Geophys. Res., 118, 2043
Emissions UV aurorales observées dans le système solaire
ObjetsPrincipales Espèces excitées
TerreN2, O2, N, O, N2+, H
JupiterH2, H
SaturneH2, H
UranusH2, H
NeptuneH2, H
VénusO, CO2
MarsO, CO2
IoO, S
GanymèdeO2
EuropeO2
ComètesH2O, CO, CO2
Page précédentePage suivante