mise à jour : 13 décembre 2021
mise à jour : 13 décembre 2021
IntroductionStructures planétairesObservablesTechniques et méthodesLieux de vieAuteursBoite à outils
Entrée du siteSommaireGlossairePage pour l'impression<-->
- Techniques et méthodes

Détectabilité

Auteur: JLB

exerciceDétectabilité

Pouvoir observer un objet va dépendre de plusieurs facteurs.

Question 1)

Pour faire de l'imagerie directe, on utilise soit des instruments au sol, soit des satellites. Ces deux méthodes ont leurs avantages et leurs inconvénients... Quels sont-ils ?

Solution

Question 2)

La gamme de longueur d'onde que vous utilisez pour observer est essentielle. Pour observer un planète, il faut que le flux qui en provient soit suffisant en comparaison de celui de son étoile hôte. La sélection du domaine spectral va dépendre de l'âge de la planète, de sa distance à l'étoile et des domaines spectraux accessibles.

Déterminez pour les trois planètes qui suivent, à quelle longueur d'onde se trouve le maximum spectral de leur émission, et calculez leur flux surfacique.

  • Jupiter, dont la température efficace est de 124 K et qui tourne autour du soleil en 12 ans.
  • 2M1207 b (voir page précédente), dont la température efficace est de 1600 K.
  • Osiris, de son nom scientifique HD 209458 b, planète découverte et très étudiée par la méthode des transits, avec une température effective de 1130 K et qui tourne en 85 heures autour de son étoile.

Concluez sur la facilité de détecter ces planètes.

AideSolution

Page précédentePage suivante